Les cocons de Lyon

Les cocons de Lyon

Ce cocon de fine pâte d'amande allie gourmandise, histoire et patrimoine culturel lyonnais... Une friandise qui se savoure depuis les années 50 au cœur de la capitale de la gastronomie !

Les cocons de Lyon

Partager l'article :

Rappel historique

Dès la Renaissance, Lyon est la capitale de la soie. Les foires rassemblent banquiers et marchands lord de royaux festins. C’est pour rendre hommage aux soyeux de Lyon que Jean Auberger créa en 1953, le cocon, une confiserie de fine pâte d’amandes parfumée aux différents arômes semblable à un cocon de ver à soie.

Ses origines

Les ateliers de tissage de la soie ont été nombreux à la Croix-Rousse, jusque dans les années 50, et les plus prestigieux sont toujours ancrés dans la colline… Cette confiserie fait honneur au patrimoine lyonnais.

Petite anecdote

 En 1953, les premiers cocons lyonnais furent offerts au maire de Lyon, Edouard Herriot.

Secrets de fabrication

Les confiseurs lyonnais conservent leurs astuces et secrets de cuisine de génération en génération… Le cocon est une sorte de fourreau soyeux de pâte d’amande à l’ancienne. Toute l’onctuosité d’un praliné où noisettes, orangeat et liqueur de curaçao se mêlent savoureusement. Fondant et craquant à la fois !

Sur le même thème