Les berlingots de Nantes

Les berlingots de Nantes

Les berlingots nantais sont des petits bonbons faits de sucre cuit façonné et parfumé... Si l'origine même de cette spécialité sucrée est mystérieuse, son succès auprès des gourmands n'a eu de cesse de grandir au fil des ans.

Les berlingots de Nantes

Partager l'article :

Rappel historique

Comment et à quel moment le berlingot est-il né ? Il existe différentes variantes et légendes… Parmi l’une des rumeurs les plus répandues, un confiseur de Carpentras, aurait, au XIXème siècle, récupéré le sirop des fruits confits pour fabriquer des bonbons auquel il aurait ajouté un soupçon de menthe. D’autres gourmands pensent au contraire, que les berlingots seraient nés à la fin du XVIIIème siècle en 1780. On raconte que le berlingot nantais aurait vu le jour, dans une petite confiserie de la place Royale, qui se nomme « A la Renommée des Vrais Berlingots Nantais ».

Ses origines

Le berlingot serait venu d’Italie et aurait été rapporté dans la région par une femme qui vendait des bonbons au caramel appelés « berlingozzo », ce qui signifie friandise ou gâteau. D’autres pensent déceler dans ce nom étrange une référence à la coiffe des femmes nantaises, appelée « bergot ». Les langues vont bon train et les origines du bonbon restent mystérieuses !

Petite anecdote

Tétraèdre aux côtés renflés, il se différencie des autres berlingots de l’hexagone par son aspect opaque et sans rayures. Il est l’un des plus réputés de France. Fait de sucre cuit, il avait autrefois la forme d’une petite coquille d’escargot et se vendait en petits cornets dans les rues de Nantes. Plus petit que le berlingot de Carpentras, il en a aujourd’hui la même forme.

Secrets de fabrication

Si au XVIème siècle, la fabrication des bonbons se faisait à la main, c’est au XIXème siècle que le sucre se démocratise réellement, grâce à l’apparition du sucre de betterave. C’est une véritable révolution… La première extraction industrielle de sucre fut l’œuvre de Benjamin Delessert, en 1811. Il fut secondé par son ingénieux chef de fabrication, le chimiste Jean-Baptiste Quéruel. Napoléon 1er a fortement encouragé les recherches en ce domaine. C’est à cette époque que le berlingot nantais apparaît. En revanche, il faut attendre le XXème siècle pour que la fabrication industrielle se développe. Les ingrédients n’ont pas changé depuis des décennies : sirop de sucre, menthe ou un autre parfum au choix.

Sur le même thème