Sucres ou sucre ?

Sucresou sucre ?

Lorsqu'on parle du sucre, de quoi parle-t-on exactement ? Le sucre fait partie de la famille des glucides. C'est un nutriment de notre quotidien au même titre que les protéines et les lipides. Mais attention aux abus... de langage...

Sucres ou sucre ?

Partager l'article :

Lorsque l’on parle de « sucre », sans « s », il s’agit du sucre de table (le sucre blanc ou roux, extrait de la betterave sucrière ou de la canne à sucre), aussi appelé saccharose. Par contre, « les sucres » au pluriel représentent la famille des glucides simples (sucre + fructose des fruits + lactose du lait…). Ils sont étiquetés « dont sucres » sur l’emballage et peuvent être soient ajoutés soient naturellement présents dans le produit.
 

Sucre ou sucres : quelles différences ?

Les sucres sont indiqués à la ligne « glucides dont sucres » de l’étiquetage nutritionnel. Cette ligne seule ne permet pas de différencier les sucres naturellement présents (dans les fruits, les légumes ou le lait) des sucres ajoutés. Pour savoir si un produit contient des sucres ajoutés, il faut regarder la liste des ingrédients. 

Si le sucre, ni aucun autres produits sucrants (miel, sirop de glucose…), ne fait pas partie de la liste des ingrédients, les seuls sucres sont ceux naturellement contenus dans les légumes, les fruits ou le lait. C’est par exemple le cas d’une sauce tomate 100 % tomate, d’un yaourt nature, d’une compote sans sucres ajoutés : il n’y a pas de sucres ajoutés dans la liste des ingrédients pourtant la ligne « glucides dont sucres » n’est pas nulle car il y a les sucres naturellement présents. 

Exemple de deux produits, l’un contenant des sucres ajoutés, l’autre non.
Brochure complète Le sucre en 3 questions, à télécharger ci-dessous.

Télécharger

Pour en savoir plus, consultez notre article Les sucres sont –ils vraiment cachés ?

La dénomination légale est :
– sucre (sans S) pour le saccharose (sucre de table)
– sucres (avec S) pour l’ensemble des glucides simples présents dans nos aliments

Glucides simples / glucides complexes : une question de taille

S’ils ont tous la même valeur énergétique (4 kcal/g), les glucides sont classés, en fonction de leur taille, en glucides simples et glucides complexes :

Les sucres (au pluriel) représentent la famille des glucides simples, glucides constitués d’une ou de deux unités. Ces glucides à saveur sucrée sont soit naturellement présents dans les fruits (saccharose, fructose et glucose), le lait et les produits laitiers (lactose), soit ajoutés aux aliments pour la saveur sucrée qu’ils apportent. Parfois ils sont ajoutés pour leurs propriétés de conservation (par exemple dans les confitures) et de coloration (par exemple dans les biscuits). 

Classification des glucides selon leur structure.
Infographie complète à télécharger ci-dessous.

Télécharger


Les glucides complexes sont des molécules géantes constituées de chaînes de plusieurs dizaines, voire plusieurs milliers d’unités de glucose. Le plus répandu et le plus connu est l’amidon. Les glucides complexes se trouvent dans les céréales (blé, riz, orge, maïs…) les tubercules (pomme de terre…), les légumineuses (lentilles, haricots, pois…).

Les glucides dans l’organisme

Simples ou complexes, les glucides fournissent sous forme de glucose l’essentiel de l’énergie indispensable au fonctionnement des cellules de notre organisme. Selon les recommandations de santé publique, les glucides doivent représenter environ 50 % de l’apport énergétique journalier. Selon l’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), une recommandation portant uniquement sur les sucres dits « ajoutés » n’est pas justifiée, au regard des données scientifiques disponibles. L’ANSES propose ainsi de limiter les apports en sucres, qu’elle que soit leur nature, à 100g par jour (hors lactose), contrairement à l’OMS qui a fixé un seuil à 10 % des apports caloriques pour les sucres ajoutés (et les sucres des jus de fruits).

Dans son rapport de décembre 2016 sur les sucres, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) rappelle que « l’utilisation du terme « sucres » pour qualifier l’ensemble des glucides est inappropriée et ne doit pas être utilisée, en particulier dans le cadre de la communication ».

A retenir
  • La dénomination légale est : – sucre (sans S) pour le saccharose (sucre de table) – sucres (avec S) pour l’ensemble des glucides simples présents dans nos aliments

  • Les sucres (naturellement présents et ajoutés) sont indiqués à la ligne « glucides dont sucres » de l’étiquetage nutritionnel.

  • L’ANSES propose de limiter les apports en sucres, qu’elle que soit leur nature, à 100g par jour (hors lactose), contrairement à l’OMS qui a fixé un seuil à 10 % des apports caloriques pour les sucres ajoutés (et les sucres des jus de fruits)

Sur le même thème