Les données FAO(1) indiquent une vente de sucre stable en France depuis 50 ans, aux alentours de 35 kg /an /personne en moyenne. Ces chiffres reflètent les ventes, mais pas les consommations réelles de sucre.

Les ventes de sucre donnent une idée des tendances du marché à l’échelle globale d’un pays. Mais pour savoir ce que l’on consomme vraiment au niveau individuel, il faut se reporter aux enquêtes alimentaires, comme celles de l’ANSES.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié en 2015 ses recommandations sur la consommation de sucres libres (sucres ajoutés + sucres des jus de fruits) à moins de 10 % des calories quotidiennes, soit environ 50 g/j. En France, notre consommation en sucres libres a été estimée à 51,9 g/j en moyenne, par une étude datant de 2017(2).

50 g/j = 19-20 kg/an

En 2016, l’ANSES a fixé une recommandation d’apport en sucres totaux hors lactose à 100 g/j/personne. Cette limite vaut pour l’ensemble des sucres apportés par les aliments naturellement présents et ajoutés, sauf le lactose des produits laitiers. Par ailleurs, l’ANSES évalue nos apports actuels à 75 g/jour de sucres hors lactose.

En bref, que retenir ?

35 kg /an/habitant : ce sont les ventes de sucre en France, stables depuis 50 ans

20 kg, : c’est l’estimation de la consommation moyenne en France, sucre à domicile et sucre ajouté dans les produits alimentaires.

En moyenne, les français respectent les recommandations :
– de l’OMS en consommant 50g / jour / hab. de sucres libres
– de l’ANSES en consommant 75g / jour / hab. de sucres totaux.

 

(1) http://www.fao.org/faostat/fr/#data/FBS

(2) : « Individual Diet Modeling Shows How to Balance the Diet of French Adults with or without Excessive Free Sugar Intakes ». Lien : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5331593/

 

Source: CEDUS