Afin de suivre et d’observer la réponse glucidique et insulinémique suite à l’ ingestion d’ un produit donné, un nouvel indicateur a été proposé : celui de la charge glycémique (glycemic load en anglais). Celui ci correspond au produit de l’ index glycémique par la quantité de glucides contenue dans le produit. Lors de cette étude, les chercheurs ont tenté de valider in vivo ce concept de charge glycémique, en testant deux hypothèses : (1) des portions de différents aliments ayant la même charge glycémique produisent des réponses glycémiques similaires (2) une augmentation de la charge glycémique des produits entraîne une augmentation proportionnelle de la réponse glycémique et de l’ insulinémie. Pour ce faire, 10 sujets ont consommé 10 aliments différents ayant la même charge glycémique qu’ une tranche de pain blanc. La réponse glycémique, mesurée par l’ aire sous la courbe de la glycémie, n’ était pas différente entre les différents aliments testés, sauf pour les lentilles. Une deuxième étude a mesuré les effets d’ une augmentation de la charge glycémique sur l’ augmentation de la réponse glucidique et insulinémique chez un autre groupe de sujets. Ceux-ci consommaient des portions de 5 aliments à différentes charges glycémiques (équivalentes en tranches de pain blanc). Comme attendu, l’augmentation de la glycémie et de l’ insulinémie était proportionnelle à l’augmentation des charges glycémiques des aliments. Ces résultats concluants permettent de valider le concept de charge glycémique comme facteur prédictif de la réponse glycémique et insulinémique. Référence : J. C. Brand-Miller, M. Thomas, V. Swan, Z. I. Ahmad, P. Petocz and S. Colagiur Physiological Validation of the Concept of Glycemic Load in Lean Young Adults J. Nutr. 2003 133:2728-2732. Journal of Nutrition, septembre 2003