Jusqu’à présent, l’analyse des colorants du sucre nécessitait la pré- concentration des échantillons, du fait du manque de sensibilité des techniques employées. Pour pallier cet inconvénient, et donc pour aboutir à une méthode plus rapide, les auteurs proposent de coupler une chromatographie gel filtration à une double détection : UV d’une part, et éparpillement de lumière évaporative d’autre part. Différents échantillons de sucrerie ont été analysés, avec un temps de traitement moyen de 35 minutes. Les colorants de très hauts poids moléculaires (> 250 kDa) ont été identifiés comme les plus gênants, car ils sont retenus tout au long du process, depuis le jus brut jusqu’aux cristaux de sucre blanc clairçés. Dans l’avenir, cette méthode devrait permettre de mesurer l’efficacité de différentes techniques de décoloration.

Auteur : LSM Bento ME Pereira S Sa