La consommation, 5 fois par jour, de 250 ml de limonade ou d’un biscuit (67,7% de glucides dont 22% de sucres simples, en poids) ne modifie pas de manière significative le nombre de micro-organismes dans la plaque dentaire lorsqu’elle est associée à l’utilisation d’un dentifrice anti-microbien contenant du fluor, du triclosan et du citrate de zinc, matin et soir. En revanche, l’ingestion de 5 toffees ou 5 morceaux de sucre par jour entraîne dans la plaque dentaire une élévation du nombre total de micro-organismes acidogéniques et aciduriques, responsables de la formation des caries. De manière plutôt inattendue, cette augmentation s’accompagne d’une diminution, au sein de la flore totale de la plaque, de la proportion relative du micro-organisme le plus particulièrement impliqué dans le dévelop-pement des caries : Streptococcus mutans. Ce dernier phénomène, qui peut être directement relié à l’utilisation du dentifrice anti-microbien, confirme le rôle décisif de l’hygiène dentaire, au delà d’un contrôle des apports en sucres fermentescibles, dans la prévention des caries.

 

The influence of specific foods and oral hygiene on the micrflora of fissures and smooth surfaces of molar teeth : a 5-day study. D. Beighton, SR. Brailsford, E. Lynch, H. Yuan Chen, DT. Clark. Caries Res., 1999, 33 : 349-356