La capacité d’ un supplément gluco-protéiné (GP) d’ augmenter le stockage du glycogène dans le muscle après un exercice physique intense, a été testé par rapport à un supplément glucidique de contenu en glucides équivalent (GG) ou de contenu énergétique équivalent (GL). La spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN) au C13 a été utilisée pour mesurer les concentrations de glycogène dans le grand latéral. Sept jeunes cyclistes ont été soumis à 3 séances d’ entraînement de 2,6 h, espacées d’ un mois minimum. Juste après l’ effort, chaque cycliste a reçu l’ un des 3 suppléments, puis 2h après, une autre ration de supplément. Le glycogène du grand latéral a été mesuré par RMN C13 avant l’ entraînement et périodiquement pendant les 4 heures de récupération. Juste après l’ effort, les stocks de glycogène ont fortement diminué quel que soit le supplément, passant en moyenne de 146.711,5mmol/L avant l’ effort à 41,6mmol/L. En revanche, on observe une reconstitution du stock significativement plus rapide pendant les 40 premières minutes et plus importante chez les sujets ayant reçu le supplément GP. Après 4 h de récupération, le pourcentage de glycogène reconstitué est de 46,8% pour le groupe GP par rapport à 31,1% et 28% pour les groupes GG et GL respectivement. L’ insuline plasmatique ne varie pas selon les traitements. Cette augmentation rapide du stock de glycogène avec le supplément GP n’ est donc pas due à une réponse augmentée de l’ insuline et le supplément GP peut être bénéfique lorsque la période de récupération est courte. Early postexercise muscle glycogen recovery is enhanced with a carbohydrate-protein supplement. J.L. Ivy, H. W. Goforth, JR., B. M. Damon, T. R. McCauley, E. C. Parsons, T. B. Price J Appl Physiol, 2002, 93, 1337-1344

Auteur : J.L. Ivy