Urinary sucrose and fructose as biomarkers for sugar consumption

Pour savoir si on pouvait déduire les apports en sucres à partir des quantités de saccharose et de fructose retrouvées dans l’urine, une étude dose-réponse de 30 jours a été réalisée selon un schéma croisé randomisé chez 12 volontaires sains soumis à un régime alimentaire pendant 10 jours contenant 63, 143 ou 264g de sucres ; le saccharose constituant respectivement 34,4%, 37,4% et 48,9% des apports énergétiques et le contenu en amidon diminuant avec l’augmentation du contenu en sucres. Ainsi, les apports énergétiques et en macronutriments étaient maintenus constants. Saccharose et fructose étaient dosés dans l’urine des 24h, les jours 4 à 7 des 3 périodes de régime. La validité des 2 biomarqueurs pour estimer les apports en sucre, a ensuite été contrôlée dans une 2ème étude où les sujets consommaient leur alimentation habituelle. Les apports en sucres totaux étaient en moyenne de 202±69g/j et les taux moyens de fructose et de saccharose étaient de 61,8±61,3mg/j et 36,6±16,6mg/j respectivement. Dans les 2 études, la mesure combinée du fructose et du saccharose urinaires était hautement corrélée aux apports de sucres totaux (r1=0,888, p<0,001 ; r2=0,841, p<0,001) et de saccharose (r1=0,888, p<0,001 et r2=0,773, p<0,002).

Les taux de fructose et de saccharose dans l’urine des 24h peuvent donc constituer des biomarqueurs intéressants pour les études recherchant les associations entre consommation alimentaire et pathologies.


Urinary sucrose and fructose as biomarkers for sugar consumption. N Tasevska, SA Runswick, A McTaggart, SA Bingham. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev, 2005, 14, 5 : 1287-94


Auteur : N Tasevska, SA Runswick, A McTaggart, SA Bingham

Documents supports :
Brèves Nutrition 29 / Octobre 2006 - N29009