Cet article fait l’ inventaire des recommandations diététiques des différents pays européens pour la prévention de la carie dentaire et résume l’ opinion de 54 experts européens en dentisterie préventive en réponse à un questionnaire sur le rôle joué par l’ alimentation dans l’ incidence de la carie dentaire en réponse à un questionnaire. Pour les 12 pays sur 23 qui avaient édicté des directives nationales sur 23, la recommandation la plus fréquente consistait à limiter le grignotage et les occasions de boire notamment des produits et boissons sucrés. En effet pour 92% des experts, réduire les apports « cariogéniques » était le message de prévention majeur. Seulement neuf d’ entre eux plaçaient au premier plan le lavage des dents avec un dentifrice au fluor ou en spécifiaient l’ importance. Les apports cariogéniques sont définis comme les aliments et boissons contenant des sucres raffinés (n=15), des glucides fermentables et collants (n=18) et tout ce qui fait baisser le pH en dessous de 5,5 (n=12). Aucun consensus n’ est ressorti quant au nombre de prises quotidiennes à ne pas dépasser ou le seuil de consommation des sucres suggéré par certains (10% de sucres extrinsèques ou saccharose pour le Royaume-Uni et la Finlande notamment) et l’ utilisation des substituts de sucre reste controversée. Devant tant de dissensions, mieux vaut conseiller une alimentation équilibrée et saine qui automatiquement réduit la fréquence des apports alimentaires journaliers, plutôt que de focaliser sur les « bons » et les « mauvais » aliments.

 

Rôle de l’alimentation dans la prévention de la carie : l’opinion des experts. VAN LOVEREN C. et al. Caries Res, 2004, 38, suppl 1 : 16-23

Auteur : C. van Loveren et al.