Afin d’évaluer l’efficacité de recommandations nutritionnelles visant à diminuer la prévalence du surpoids en France, une étude a été menée pendant 1 an auprès d’enfants et adultes de la population générale (1013 familles). Dans cette étude randomisée contrôlée, les familles (1 enfant, 1 adulte) étaient réparties en 3 groupes d’intervention nutritionnelle :

§         groupe A, baisse des lipides [<35% des apports énergétiques totaux (AET)] et augmentation des glucides complexes,

§         groupe B, baisse des lipides et glucides simples (-25% des apports initiaux en sucres ajoutés) et augmentation des glucides complexes,

§         groupe C, pas d’intervention.

Chaque mois, les participants rapportaient leurs apports alimentaires sur 3 jours et recevaient les conseils adaptés d’un diététicien. La prévalence du surpoids était conforme à la moyenne nationale (enfants 18%, adultes 33%). Dès le 3e mois, les conseils diététiques avaient permis de diminuer significativement les apports lipidiques des enfants et parents (respectivement -2,7% et -3,9% des AET, p<0,01) dans les 2 groupes et en glucides simples dans le groupe B (p<0,01). Ces modifications se sont traduites par une baisse significative des apports énergétiques versus contrôles chez les enfants des 2 groupes et les parents du groupe B (p<0,05) et par une baisse ou une stabilisation de l’IMC et de la masse grasse chez les parents, significative dans le groupe B uniquement. La mise en place d’un conseil diététique personnalisé a donc permis de moduler les apports selon les recommandations et de freiner ou stopper la prise de poids chez les adultes.

Auteur : Bornet F; Paineau D

Documents supports :
Brève Nutrition N° 31 - Octobre 2007 - N 31022