Une étude a comparé les effets de deux types de conseils diététiques sur la perte de poids, le maintien de la perte de poids et de qualité de vie de femmes écossaises. Cent vingt-six femmes sédentaires présentant un surpoids ou une obésité ont été randomisées en 3 groupes auxquels 3 types de régime ont été recommandés : groupe 1, régime de restriction calorique avec diminution des lipides et du sucre ; groupe 2, restriction calorique avec diminution des lipides uniquement ; groupe 3, régime libre (témoin). Toutes les femmes devaient noter quotidiennement la nature et la quantité des aliments consommés. À 3 mois, une diminution des apports énergétiques, une diminution du pourcentage de calories provenant des lipides et une augmentation du pourcentage de calories provenant des glucides et des protéines ont été notées dans les groupes 1 et 2 (p < 0,001). Dans le groupe 1, la réduction des apports énergétiques provenant du sucre ne s’est pas maintenue à 9 mois. Les femmes des groupes 1 et 2 ont perdu, respectivement, 2,81 ± 0,406 kg et 2,6 ± 0,506 kg, réduit leur masse adipeuse (p < 0,01) et leurs réponses à un questionnaire adapté ont montré une amélioration significative de la qualité de vie (p < 0,05). Cette amélioration a été plus importante dans le groupe 2. La réduction de poids obtenue avec les deux interventions s’est maintenue à moyen terme (9 mois). L’amélioration de la qualité de vie pourrait favoriser l’observance et donc le maintien de la réduction pondérale à plus long terme. Les résultats de cette étude montrent qu’il est inutile de réduire le sucre au-delà des 10% recommandés et indiquent un avantage pour les régimes incluant des aliments sucrés.  

 

Comparing advice to decrease both dietary fat and sucrose, or dietary fat only, on weight loss, weight maintenance and perceived quality of life. White C., Drummond S., De Looy A. Int J of Food Sciences and Nutrition, 2010, 61, 3 : 282-294


Documents supports :
Brèves Nutrition N° 41 - Septembre 2010 - N41004