La prévalence des caries et les différents facteurs liés aux caries sont-ils les mêmes chez 20 adolescents suédois âgés de 12 à 16 ans ayant un asthme chronique sévère ou très sévère, que chez 20 adolescents du même âge en bonne santé ? Les habitudes alimentaires, l’hygiène de la bouche, le nombre de streptococcus et de lactobacillus mutants dans la salive ont été recueillis ainsi que le ph de la plaque dentaire. Le flux salivaire était significativement plus faible dans le groupe asthme (p < 0,05). Le nombre moyen de surfaces de dents cariées, manquantes et obturées (DFS), évidentes et débutantes, était de 4,9 ± 5,5 chez les asthmatiques contre 1,4 ± 2,3 (p < 0,01) dans le groupe contrôle. Un seul adolescent asthmatique n’avait pas de carie versus 13 dans le groupe contrôle. Le ph de la plaque dentaire était significativement plus faible chez les asthmatiques. Les données du Cariogram (logiciel évaluant le risque de caries) ont montré que 55% des sujets du groupe contrôle avaient une chance élevée de ne pas avoir de caries contre 10% chez les asthmatiques (p < 0,01). Les asthmatiques avaient aussi un plus grand nombre de sites avec saignement gingival (p < 0,01). Les auteurs concluent que les adolescents ayant un asthme chronique (depuis 10 ans en moyenne) sévère ou très sévère, avaient un DFS total et un risque de caries plus élevés, un flux salivaire diminué, plus de saignements et un ph de la plaque dentaire plus bas que les adolescents non asthmatiques. À la question générale : y a-t-il une relation entre le fait d’être asthmatique et la santé buccale, ou la santé buccale est-elle affectée par la maladie ou par ses traitements ? Il est difficile de répondre avec cette étude.


Caries prevalence, caries-related factors and plaque ph in adolescents with long-term asthma. Stensson M., Wendt L.K., Koch G., Oldaeus G., Lingström P., Birkhed D. Caries Res, 2010,  44,  6 :  540-546.


Documents supports :
Brèves Nutrition N° 44 - Juillet 2011 - N44012