La consommation d’ une quantité importante de fructose* aprèss une nuit de jeûne induit une faible augmentation de la glycémie qui atteint son maximum (+ 0,8 mmol/l) après 30 minutes. Puis, la concentration du glucose dans le sang diminue lentement et revient à son niveau de départ après 1 h 30. Cependant, la glycémie après l’ ingestion de fructose reste tout de même légèrement supérieure à celle qui suit la consommation à jeun d’ une solution placebo**. Seuls 20% du fructose ingéré contribueraient à la glycémie. D’ autre part, après la consommation de fructose, les concentrations en lactate et en alanine dans le sang augmentent pendant 2 h (+ 290 % et + 47%, respectivement) puis diminuent pour retrouver, après 3 h des valeurs proches de celles obtenues avec la solution placebo. Il semble que la présence de fru ctose diminue l’ utilisation de ces composés pour la production de glucose (néoglucogenèse). Enfin, l’ ingestion de fructose ne modifie pas de manière significative les concentrations de triglycérides sanguins : la conversion du fructose en triglycérides est mineure. La part du fructose non impliquée dans la régulation glycémique pourrait donc être stockée dans le foie sous forme de glycogène mais ce résultat reste à prouver. * Solution de 500 ml d’ eau avec 50 g de fructose ** 500 ml d’ eau.

 

Peripheral glucose appearance rate following fructose ingestion in normal subjects. FQ. Nuttall, MA. Khan, MC. Gannon. Metabolism, 2000, 49, 12 : 1565-1571