Les scientifiques américains les ont baptisés « The Big Two ». Rien à voir avec un duo de music hall, ces « deux grands » renvoient aux facteurs habituellement désignés comme responsables de la progression de l’obésité dans les pays industrialisés, à savoir l’alimentation et la sédentarité. Deux grands arbres qui, selon les spécialistes de plus en plus nombreux à partager cette opinion, cachent une forêt de causes hétérogènes, non corrélées à l’offre alimentaire ou au niveau d’activité physique. Enquête et perspectives.

Documents joints