La sensation de bien-être ressentie lors de la consommation alimentaire peut affecter les choix alimentaires et pourrait fournir une évaluation plus holistique des produits par le consommateur que les scores attribués à leur appréciation ou à leurs bienfaits sur la santé.Cependant, la notion de bien-être ne dispose pas d’une définition unique. Les auteurs de cette étude ont donc tenté d’évaluer à quoi est associée cette notion de bien-être lié à l’alimentation pour 755 consommateurs de 5 pays différents : le Brésil, l’Espagne, la France, le Portugal et l’Uruguay, par le biais d’un questionnaire qualitatif à questions ouvertes.Les participants dans leur ensemble ont considéré que l’alimentation contribue au bien-être à travers la bonne santé physique, le plaisir et les aspects émotionnels. Dans les 5 pays, le bien-être est principalement associé au calme, à la santé, au bonheur et à la satisfaction.Les aliments considérés comme bons pour le bien-être ont été regroupés en 52 catégories et 11 dimensions. Les dimensions les plus pertinentes ont été associées à des aliments reconnus comme nécessaires à une alimentation saine tels que fruits, légumes, poissons ou fruits de mer et céréales. Cependant, la catégorie « produits sucrés » revient parmi les dimensions les plus liées au bien-être, en particulier pour la France. Autre particularité : les Français se distinguent par leur attachement au goût (et moins à la santé) et à l’origine des produits (par opposition, ils sont méfiants par rapport au côté industriel des aliments). Ils ont également attribué davantage d’importance aux aspects psychologiques, les termes les plus souvent cités étant le plaisir, la satisfaction et l’humeur positive.Les résultats de ce travail pourraient servir de base pour le développement d’échelles de mesure de la perception du bien-être, lors de la consommation alimentaire.


Consumers’ associations with wellbeing in a food-related context: A cross-cultural study.

Gastón Ares, Luis de Saldamando, Ana Giménez, Anna Claret, Luís M. Cunha, Luis Guerrero, Ana Pinto de Moura, Denize Oliveira, Ronan Symoneaux, Rosires Deliza

 





Auteur : ARES G

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 57 - Septembre 2014 - N57001 (Réf 4549)