Des études récentes montrent que des facteurs tels que la perception visuelle des portions, l’image qualitative des produits et les allégations nutritionnelles et de santé peuvent inciter les consommateurs à absorber plus de calories qu’ils ne le pensent… ou le souhaitent. Elles ouvrent de nouveaux champs de réflexion dans la lutte contre les déséquilibres alimentaires. Plongée dans des expériences édifiantes à la découverte de mécanismes jusque là ignorés.

Documents joints


Documents supports :
Grain de sucre n°22