La composition du régime alimentaire induit-elle différents types d’obésité ? Pour répondre à cette question une étude a été menée chez des rats normaux pour déterminer le phénotype de ceux qui deviennent obèses en fonction du régime auquel ils sont soumis : riche en glucides (HCHO : 65% CHO dont 70% de saccharose/10% lipides), équilibré (M-Lip : 50% CHO/25% lipides) ou riche en lipides (H-Lip : 25% CHO/50% lipides). Après 3 à 8 semaines de régime, les rats ont été sacrifiés et les taux d’hormones et métabolites, et les activités enzymatiques dans le muscle et le tissu adipeux ont été mesurés sur ceux qui étaient devenus obèses. La synthèse des peptides hypothalamiques et notamment la galanine, a été analysée par hybridation in situ et immunocytochimie sur coupes de cerveaux. Il ressort de cette étude que les régimes HCHO et Hlip induisent 2 types d’obésité différents. Le régime HLip est associé à une hyperphagie et à une augmentation compensatrice du métabolisme des lipides, de la lipidémie, de la glycémie et de l’expression de galanine dans le noyau paraventriculaire (PVN). Le régime HCHO, lui, tout en produisant une augmentation similaire de la graisse corporelle, ne modifie pas les apports caloriques et les taux de métabolites et de galanine dans le PVN mais il induit dans le muscle un métabolisme favorisant l’oxydation des glucides par rapport aux lipides. Le régime alimentaire induit donc diverses formes d’obésité en fonction de sa composition, faisant intervenir des mécanismes spécifiques.


Different forms of obesity as a function of diet composition. J.T. Dourmashkin, G.Q Chang, E.C. Gayles, J.O. Hill, S.K. Fried, C. Julien, S.F. Leibowitz. Int J of Obesity, 2005, 29 : 1368-78


Auteur : J.T. Dourmashkin, G.Q Chang, E.C. Gayles, J.O. Hill, S.K. Fried, C. Julien, S.F. Leibowitz.

Documents supports :
Brèves Nutrition 28 / Avril 2006 - N28011