Effects of food form and timing of ingestion on appetite and energy intake in lean young adults and in young adults with obesity

Afin d’étudier l’impact sur l’appétit et l’ apport  énergétique ultérieur de la forme des aliments (liquide, semi-liquide ou solide) et du moment de leur ingestion, 20 jeunes minces (21,6 ±2,1 ans ; IMC 22,6 ±1,8 ; sex ratio = 1) et 20 obèses (25,6 ±5,9 ans ; IMC 32,3 ±1,5 ; sex ratio = 1) de poids stable ont consommé en 6 occasions, lors d’un repas ou 2 heures après (snack), une portion de 300 kcal de jus de pomme, sauce à la pomme ou pomme. Ils évaluaient leur faim et leur satiété sur une échelle visuelle toutes les 30 minutes pendant 6 heures et rapportaient le lendemain leurs consommations ultérieures. Des tests d’activité motrice leur masquaient le but réel de l’étude.La forme des aliments consommés lors du repas ou à l’occasion d’un snack  avaient des effets significativement différents sur la faim et la satiété ( repas p = 0,025 ; p = 0,026 respectivement, snack (p100 kcal survenait plus tôt après la boisson (275 ±20 min versus 319 ±18 min et 312 ±19 min pour sauce et pomme au repas et 290 ±18 min ; 325 ±19 min ; 337 ±18 min à distance), faisant d’elle la forme d’apport calorique la plus risquée pour le bilan énergétique. En revanche, la forme de l’aliment, le moment d’ingestion ou l’IMC n’influençait pas significativement les apports énergétiques totaux dans cette étude, dont les auteurs soulignent plusieurs limites amenant à une prudence dans l’interprétation des résultats.

Effects of food form and timing of ingestion on appetite and energy intake in lean young adults and in young adults with obesity. MATTES R et al. JADA, 2009, 109 : 430-37

Auteur : Mattes R et al.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 36 - Juillet 2009 - N36009