La naissance par césarienne a récemment été impliquée dans l’étiologie de l’obésité chez les enfants. En effet, en raison d’une exposition bactérienne différente au cours de l’accouchement, les enfants qui naissent par césarienne développent une flore microbienne différente de ceux qui naissent par les voies naturelles et cette modification pourrait être liée au développement de l’obésité.

 

Cependant, les études qui ont examiné l’association entre les conditions de la naissance et l’obésité infantile ont obtenu des résultats différents selon le type d’étude ou les facteurs d’ajustement.

 

L’objectif de cette méta-analyse menée par une équipe de chercheurs canadiens a été d’identifier les preuves scientifiques disponibles relatives à cette relation et d’explorer les caractéristiques des études responsables de l’hétérogénéité des résultats.

 

Lire la suite dans les Brèves du Sucre n°60