L’activité physique représente un élément préventif important pour lutter contre le développement de l’obésité infantile dont la prévalence est très élevée aux Etats-Unis. Les autorités américaines recommandent que les enfants et les adolescents de 6 à 17 ans pratiquent 60 minutes d’activité physique chaque jour.

Les auteurs de cette étude se sont intéressés à une stratégie d’étiquetage qui consiste à rapporter l’apport en calories des produits alimentaires en dépense d’activité physique équivalente. 1000 foyers américains ont été recrutés pour cette étude. Il leur a été adressé un menu fictif de type fast-food avec l’une des 4 conditions d’étiquetage suivantes : pas d’étiquetage, apport calorique seulement, apport calorique et équivalent d’activité physique exprimé en temps de marche, et apport calorique et équivalent d’activité physique exprimé en distance de marche. Les calculs établis par un diététicien ont été basés sur la dépense énergétique pour une marche effectuée par un adulte de 70kg à une vitesse de 3,2km/h. Les parents devaient indiquer la commande qu’ils passeraient pour leur enfant et noter sur une échelle de 1 à 5 dans quelle mesure l’étiquetage a influencé leur choix et les a potentiellement encouragés à motiver leurs enfants à pratiquer une activité physique. Après exclusions des réponses incohérentes, 832 questionnaires ont été analysés.

Les groupes  correspondant à l’étiquetage des calories, des calories et du temps de marche, et des calories et de la distance de marche ont respectivement commandé l’équivalent de 1066, 1060 et 1099 calories, ce qui était significativement inférieur aux 1294 calories commandées par les parents du groupe sans étiquetage. Seuls 20% des parents du groupe “calories” ont indiqué être enclins à encourager leur enfant à pratiquer une activité physique alors qu’ils étaient 37 à 38% dans les deux autres groupes.

Les auteurs concluent que cet étiquetage en équivalent d’activité physique pourrait être intéressant pour son rôle sur les choix alimentaires en termes d’apport énergétique ainsi que par le fait qu’il donne envie aux parents d’encourager leurs enfants à pratiquer une activité physique. Ces résultats basés sur des éléments déclaratifs doivent être confirmés en conditions réelles.

Potential effect of physical activity calorie equivalent labeling on parent fast food decisions.

Viera AJ, Antonelli R.

Pediatrics. 2015 Feb;135(2):e376-82

Auteur : VIERA AJ

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 61 - Septembre 2015 - N61011