L’estimation des tendances de consommation alimentaire représente un élément d’information majeur pour définir les politiques de santé publique en nutrition et pour suivre les progrès d’application des recommandations alimentaires.

Les données publiées concernant l’apport en sucres sont relativement rares et les recommandations à travers le monde ne sont pas concordantes. Ainsi, l’OMS recommande de ne pas dépasser 10% de l’apport énergétique total en sucres libres (recommandation qui a été revue et reconduite en 2015) alors que l’Institut de Médecine américain définit un niveau maximal à ne pas dépasser de 25% de l’apport énergétique total en sucres ajoutés. L’EFSA par contre ne statue pas en raison de données insuffisantes.

L’objectif de cette revue menée par deux auteurs britanniques a été de rassembler et d’examiner les données provenant d’enquêtes alimentaires nationales afin d’identifier les changements et les tendances relatifs aux apports en sucres au sein de différents pays. Seules les données relatives à l’apport en sucres provenant d’enquêtes nationales alimentaires avec au moins deux périodes d’étude ont été exploitables pour 13 pays. Les apports ont concerné les sucres totaux, les sucres ne provenant pas du lait, les sucres ajoutés, le saccharose et les mono et di- saccharides lorsque les données étaient disponibles.

Les résultats ont montré des apports en sucres stables ou en baisse dans la majorité des comparaisons possibles.

Sur l’ensemble de la population, l’apport absolu de sucres (g/ jour) est apparu en baisse au Danemark, en Finlande, en Norvège, en hausse en France, en hausse puis en baisse significative aux Etats-Unis et en Nouvelle-Zélande. Chez les adultes, les apports en sucres ont baissé en Australie, au Danemark, en Irlande et en Norvège, augmenté en France et augmenté puis diminué aux Etats-Unis. En France, on n’observe pas de changement significatif entre 1998 et 2007, excepté chez les hommes âgés de 18 à 34 ans et les femmes âgées de 35 à 54 ans, chez qui une hausse des apports en sucres a été mise en évidence (études INCA). Chez les enfants et adolescents, les apports ont diminué en Australie, au Danemark et en Norvège et ont augmenté puis diminué aux Etats-Unis.

Concernant l’apport relatif en sucres, exprimé en pourcentage de l’énergie totale, les changements observés sont allés dans le même sens : tendance à la hausse en Nouvelle-Zélande et en Suède, à la baisse en Norvège, et à la hausse puis à la baisse aux Etats-Unis.

Il est à noter que les enquêtes françaises du CREDOC n’ont pas été incluses dans cette étude car elles ne répondaient pas aux critères de sélection. Celles-ci montrent, entre 2003 et 2010, une stabilité des apports en glucides simples chez les enfants (mais une légère augmentation de leur contribution à l’apport énergétique) et une légère augmentation des apports en glucides simples chez les adultes.

En conclusion, cette revue montre que dans la plupart des pays dans lesquels les données sont disponibles, la consommation de sucres est plutôt stable ou en baisse. Une approche commune pour estimer les apports en sucres serait nécessaire afin de disposer d’estimations de tendances d’évolution valides.

Worldwide trends in dietary sugars intake. Wittekind A, Walton J.

Nutr Res Rev. 2014 Dec;27(2):330-45. – Liens d’intérêt : Anna Wittekind est une employée de la World Sugar Research Organisation (WSRO). Janette Walton a reçu une subvention en support académique de cette revue. Les recommandations de l’ILSI (International Life Sciences Institute) relatives aux conflits d’intérêts et à l’intégrité scientifique ont été appliquées.

  

SUCRES LIBRES OU SUCRES AJOUTÉS ? Attention à la terminologie ! Alors que le terme de « sucres ajoutés », communément employé, désigne tous les sucres qui sont ajoutés aux aliments, que ce soit par l’industriel, le cuisinier ou le consommateur, l’OMS définit la notion de « sucres libres » en y incluant les sucres présents dans le miel, les sirops ou les jus de fruits.

Vous pouvez retrouver les informations sur la consommation en France dans notre brochure « Sucre(s) et consommation » (Collection SUCRE ET SANTÉ, n°12), à télécharger sur le site, documentation professionnelle

Auteur : Walton J

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 61 - Septembre 2015 - N61010