Pour rechercher une relation entre la fréquence d’ ingestion de sucres et les caries dentaires, les habitudes alimentaires de 193 adolescents italiens ont été étudiées. L’ état des dents (abîmées et manquantes) a été noté pour chacun par un dentiste. La fréquence des prises alimentaires espacées de plus de 45 minutes (en-cas et petit-déjeuner, hormis déjeuner et dîner), leur durée, la description et la quantité des aliments ingérés ont été notées par chaque sujet pendant une semaine. Chaque en-cas a été analysé et classé en fonction de son contenu (pauvre, moyen, riche) en sucres et en amidon. Trois en-cas en moyenne étaient pris en dehors des deux repas principaux. 24% des sujets n’ avaient pas de caries, les autres avaient en moyenne 3 dents abîmées. On retrouve une corrélation significative entre le nombre de dents abîmées et le nombre d’ en-cas. Dans un modèle de régression multiple la fréquence et la teneur en sucre et en amidon de ces en-cas interviennent de façon indépendante, de façon encore plus nette chez les garçons. Le contenu en sucres des en-cas joue donc un rôle important dans l’ incidence de la carie dentaire.

 

 

The relationship between frequency of carbohydrate intake and dental caries: a cross sectional study in Italian teenagers. Arcella D. et al Public Health Nutrition, 2002, 5, 4 : 553-560

Auteur : Arcella D. et al