Des études menées sur des enfants aux Etats-Unis et dans les pays du Nord de l’Europe ont montré des différences d’apports alimentaires en semaine par rapport à ceux du week-end. Une étude suédoise a ainsi montré que la plupart des enfants avait une consommation maximale de saccharose le vendredi et le samedi, en raison d’une consommation plus importante de sucreries et de boissons sucrées. Au contraire, aux Etats-Unis, la consommation de boissons sucrées des enfants était inférieure le week-end par rapport aux jours de semaine. L’objectif de cette étude était de comparer chez les enfants de plusieurs pays européens, les apports en sucres totaux, en aliments et boissons riches en sucres et les apports totaux en énergie des jours de la semaine et du weekend. L’étude a porté sur la cohorte multicentrique IDEFICS (Identification and prevention of dietary and lifestyle induced health effects in children and infants), qui a inclus des enfants de Belgique, de Chypre, d’Estonie, d’Allemagne, de Hongrie, d’Italie, d’Espagne et de Suède âgés de 2 à 9 ans entre 2007 et 2008. Leurs apports alimentaires ont été mesurés sur 24 heures grâce à un questionnaire informatisé structuré autour de six occasions de repas : le petit déjeuner, le goûter du matin, le déjeuner, le goûter de l’après-midi, le diner et l’éventuelle collation du soir. L’analyse réalisée sur 9497 enfants a comparé les données de la semaine (du lundi au jeudi) aux données du week-end (samedi et dimanche). Elle a montré que l’apport en sucres totaux :

  • Représentait de 19 % (soit 77g/jour pour les enfants estoniens) à 30% (soit114g/jour pour les enfants allemands) de l’apport énergétique total,
  • Etait plus important le week-end que la semaine, ceux du vendredi étant intermédiaires entre ceux de la semaine et ceux du week-end.

 L’apport énergétique n’a pas été différent selon le jour, les enfants compensant naturellement leur apport supérieur en sucres en consommant moins d’autres aliments. Les résultats par tranche d’âge ont indiqué que la différence d’apport en sucres entre la semaine et le week-end est deux fois plus importante chez les enfants d’âge préscolaire par rapport aux enfants scolarisés, probablement en raison du fait que les enfants au sein des écoles maternelles n’ont pas accès aux aliments et boissons sucrés.

European children’s sugar intake on weekdays versus weekends: the IDEFICS study. Svensson A, Larsson C, Eiben G, Lanfer A, Pala V, Hebestreit A, Huybrechts I, Fernández-Alvira JM, Russo P, Koni AC, De Henauw S, Veidebaum T, Molnár D, Lissner L

IDEFICS consortium. Eur J Clin Nutr. 2014 Jul;68(7):822-8 

Auteur : SVENSSON A

Documents supports :
Brèves Nutrition N 58 - Décembre 2014 - N58009 (Réf 4572)