Même si l’on n’en a pas parfaitement conscience, les caractéristiques du contenant de ce que l’on boit ou mange influencent la perception que l’on a de l’aliment. Dans cet esprit, les fabricants de certains aliments, tels que le chocolat, utilisent des couleurs spécifiques pour les emballages avec comme objectif symbolique de renvoyer par exemple l’image de la teneur en cacao, de l’ajout de lait, etc. La plupart des études sensorielles dans ce domaine, ont été menées sur des boissons froides et les données manquent pour les boissons chaudes, qui, par leur température, peuvent capter l’attention et limiter l’impact du contenant. L’objectif de cette présente étude, consistait à déterminer chez 57 consommateurs, l’influence de la couleur intérieure/extérieure de tasses contenant 50 ml de chocolat chaud, sur la perception des saveurs sucrée et amère, du crémeux, sur l’intensité de la flaveur et de l’arôme. Puis, sur le simple fait d’aimer ou non cette boisson. En pratique, chaque participant devait boire le contenu de 4 tasses de couleur différente (blanc, crème foncé, orange /intérieur blanc, et rouge), avec pour la moitié des tasses un chocolat sucré, pour l’autre moitié un chocolat non sucré. Enfin, les évaluations sensorielles et l’appréciation étaient estimées via des échelles analogiques.

À l’issue des séances de test, il a été mis en évidence que les tasses de couleur orange/intérieur blanc et crème foncé augmentaient la flaveur perçue et par conséquent la bonne appréciation de la boisson contenue dans ces tasses. A contrario, la couleur des tasses n’a globalement pas influencé la perception de la saveur sucrée, ni l’arôme perçu, à la nuance près que le chocolat des tasses crème foncé a été ressenti légèrement plus sucré et avec un arôme un peu plus intense.

Ces résultats sont quelque peu en contradiction avec les associations multisensorielles habituellement connues, dans la mesure où le rouge était attendu comme combiné à la perception la plus sucrée, et le crème comme associé à la perception de crémeux la plus marquée. Pour les auteurs, ces associations s’appliquent en fait à certaines catégories de produits et sont moins, voire pas pertinentes lorsque l’on change de catégorie d’aliments.

The Influence of the Color of the Cup on Consumers’ Perception of a Hot Beverage.

Betina Piqueras-Fiszman, Charles Spence.

Journal of Sensory Studies 27 (5): 324–331, 2012


Auteur : B PIQUERAS-FISZMAN

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 52 - Juin 2013 - N52002 (Réf. 4776)