Notre modèle alimentaire serait-il sous influence ?

Au sein de notre veille bibliographique périodique, de nombreuses études scientifiques ont démontré le rôle bénéfique de notre « modèle alimentaire français » avec son alimentation structurée autour de trois repas quotidiens ; mais qu’en est-il encore de cette tradition ?
Une première question importante est : perdure-t-elle ? (Réf. 52001)

Différents travaux (Réf. 52002) vont analyser le rôle de différents composants : est-ce que le contenant est un facteur clé ? Serait-ce le volume ingéré ou encore les habitudes alimentaires des parents qui a influencé la nature et la fréquence de nos repas ? L’expérience sensorielle perçue ou tout simplement la mise en place du répertoire alimentaire dès le plus jeune âge (Réf. 52003) ?
Chaque étude apporte un élément de réponse sur notre modèle et ouvre des pistes sur l’alimentation de demain.
Toutes ces questions et les réponses présentées dans ces Brèves renvoient à une préoccupation majeure qui est le lien que l’ensemble de ces facteurs énoncés précédemment, peut avoir avec le développement d’un surpoids
ou d’une obésité. Pour répondre à cette question essentielle de nombreuses études (Réf. 52005-52006) tendent à explorer le développement de la neuroimagerie qui permet de mieux appréhender les implications du fonctionnement cérébral dans ce domaine. Le fruit de ces travaux explique quels systèmes sont impliqués et comment ils le sont ?
Autant de questions sur lesquelles se penchent de nombreux chercheurs pour apporter des réponses éclairées à tous celles et ceux qui informent et conseillent les consommateurs.

Documents joints