Selon cette étude, le remplacement des boissons sucrées caloriques (BSC) par de l’eau permet de diminuer les apports énergétiques totaux chez les consommateurs de BSC. Cela semble évident et pourtant, le remplacement des BSC par des boissons non caloriques peut conduire à la consommation compensatoire d’aliments caloriques. L’association entre remplacement de BSC par de l’eau et diminution des apports caloriques a été recherchée par différents modèles statistiques en utilisant les données des consommatrices de BSC (>330ml/jour, n=118) dans l’étude Stanford A-TO-Z qui a comparé 4 régimes de profil nutritionnel différent, chez des femmes en surpoids pendant 12 mois. Sur les 2 premiers mois, le remplacement d’1 unité de BSC par 1 unité d’eau était associé à une baisse de 4±1 kcal/jour des apports caloriques totaux, alors que le remplacement par des boissons non-caloriques ou nutritives n’avait pas d’effet. Avec les modèles à effets fixes contrôlés pour les apports totaux en boissons, les apports en boissons caloriques ou non, la composition des aliments et la dépense énergétique, le remplacement d’1 unité de BSC par 1 unité d’eau était associé à un apport calorique diminué de 9±2 kcal/j au cours du temps, soit une baisse prédite de 200 kcal/j si toutes les BSC étaient remplacées. En revanche, cette baisse était 30% moindre si les BSC étaient remplacées par des boissons non-caloriques.

Le remplacement des BSC par de l’eau serait donc plus efficace que les boissons sucrées non-caloriques pour réduire les apports énergétiques totaux chez les consommateurs de BSC qui le souhaitent.


Replacing sweetened caloric beverages with drinking water is associated with lower energy intake. Stookey JD. Obesity, 2007, 15, 3013-22

Auteur : Stookey JD

Documents supports :
Brève Nutrition N° 34 - Janvier 2009 - N34013