Le théandérose est présent à l’état de trace dans tous les sucres de canne étudiés, et absent des sucres de betterave : il est donc proposé comme marqueur de différenciation entre les sucres de canne et de betterave, éventuellement en complément du raffinose, qui est l’oligosaccharide spécifique du sucre de betterave.

Auteur : PG Morel du Boil