La présence de glucides dans la bouche a déjà été associée à l’augmentation de la motricité et à l’amélioration de la performance physique. Des récepteurs oraux, distincts de ceux du goût, ont été identifiés comme étant responsables de la transmission du signal lié à la présence d’un nutriment dans la bouche.

Afin d’évaluer les zones du cerveau impliquées dans ce mécanisme, 10 jeunes volontaires sains à jeun ont été étudiés par neuro-imagerie tout en effectuant un test de motricité de la main droite. Deux solutions sucrées soit avec de la maltodextrine (glucide sans saveur sucrée) soit avec de l’acésulfame (édulcorant intense acalorique et non glucidique) et une solution contrôle (de composition proche de la salive) ont été administrées par rinçage dans la bouche pendant 15 secondes. Le test de motricité manuel consistait à contracter la main droite lors d’un signal qui arrivait en même temps que les solutions introduites dans la bouche. La solution contrôle était administrée entre les deux solutions sucrées et lorsque la main était au repos.

Comme attendu, l’imagerie cérébrale montre que le test de motricité active le cortex sensorimoteur et le cervelet ipsilatéral, deux zones associées au contrôle des mouvements volontaires de la main droite. Des différences d’intensité ont été observées selon les solutions administrées  : le glucide provoque une activation plus forte dans le cortex sensorimoteur que la solution placébo. De plus, le cortex gustatif primaire et les régions impliquées dans la perception visuelle sont activés spécifiquement par la solution glucidique de même que les régions impliquées dans la récompense.

Les résultats montrent pour la première fois que la simple présence de glucides dans la bouche peut augmenter spécifiquement l’activation cérébrale des régions neuronales impliquées dans l’activité motrice et dans la perception sensorielle au moment de l’effort, cette activation n’étant pas uniquement liée à la saveur sucrée.

Source : Turner CE, Byblow WD, Stinear CM, Gant N. Carbohydrate in the mouth enhances activation of brain circuitry involved in motor performance and sensory perception. Appetite 2014 Sept ; 80:212-9.