Le rapport isotopique 18O/16O du saccharose de jus d’orange varie en fonction du climat du pays d’origine, mais il est toujours supérieur au rapport isotopique du saccharose contenu dans la betterave. Ainsi, la mesure de ce rapport permet de détecter l’addition illicite de saccharose de betterave dans les jus d’orange, jusqu’à la valeur seuil règlementaire de 15 g/l et serait donc plus sensible que la mesure des rapports 2H/1H et 13C/12C. Les auteurs proposent un protocole de test en routine, à utiliser en complément des analyses isotopiques classiques.

Auteur : J Koziet;E Bricout