Les auteurs de cette étude sont partis du principe que les modèles d’étude de déminéralisation dentaire in situ utilisant des surfaces planes peuvent, du fait de leur accessibilité facile, sous-estimer la cariogénicité d’un aliment testé et surestimer l’effet du dentifrice. Pour vérifier leur hypothèse, ils ont comparé sur deux surfaces, l’une lisse, l’autre striée, d’une part le potentiel de déminéralisation soit d’une solution de saccharose, soit de bananes, et d’autre part l’efficacité d’un dentifrice, fluoré ou non, pour prévenir la déminéralisation. Pendant 2 périodes d’1 semaine, 4 sujets ont ainsi porté un appareil supportant 2 morceaux de dentine l’un lisse, l’autre strié. L’appareil a été exposé 8 fois par jour pendant 1 minute soit à une solution de saccharose 10%, soit à des tranches de bananes. De plus, 2 fois par jour, une partie de l’appareil était plongée dans un dentifrice normal, l’autre dans un dentifrice fluoré. L’analyse de la dentine par microradiographie n’a pas montré de différence de déminéralisation entre la solution de saccharose et les bananes. En revanche, la présence de fluor dans le dentifrice protège uniquement la surface lisse de la déminéralisation. Concernant la surface striée, elle n’est pas protégée efficacement par le dentifrice au fluor, le fond de la rainure étant encore plus déminéralisé dans ces conditions que lorsque le dentifrice n’est pas fluoré. En présence de fluor, la susceptibilité des fissures aux caries semble donc être déplacée du haut vers le fond de la fissure.


Efficacy of fluoride toothpaste in preventing demineralization of smooth dentin surfaces and narrow grooves in situ under frequent exposures to sucrose or bananas. Zaura E, van Loveren C, ten Cate JM. Caries Res, 2005, 39 : 116-22

Auteur : Zaura E, van Loveren C, ten Cate JM

Documents supports :
Brèves Nutrition 27 / Octobre 2005 - N27019