Les stocks vont baisser à un niveau « critique », selon l’Organisation internationale du sucre. A New York, les cours ont quasiment doublé en un an.

 

C’est l’une des matières premières les plus recherchées sur les marchés à terme. Depuis un an, le sucre a vu son cours s’envoler de plus de près de 90 % à New York et de plus de 55 % à Londres. Il est aujourd’hui proche de ses plus hauts niveaux depuis quatre ans. Car, un nouveau déficit mondial est annoncé sur 2016-2017, qui devrait être encore plus important que cette année. La donne est donc en train de changer, après des années de surabondance. Dans ses premières prévisions pour la nouvelle saison, l’Organisation internationale du sucre (ISO) a ­prévenu mardi que « l’économie sucrière mondiale est confrontée pour la deuxième année à un écart encore plus grand entre la production et la consommation ».


Lire la suite : http://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211244272732-le-deficit-mondial-de-sucre-prend-de-lampleur-2024084.php