Une équipe norvégienne a évalué les proportions de Streptococcus mutans et Streptococcus sobrinus, deux bactéries impliquées dans la genèse des caries dentaires, dans des échantillons de salive prélevés chez des enfants vivant à Khartoum (Soudan). La technique d’amplification en chaîne par polymérase (PCR) a été appliquée aux échantillons prélevés chez 140 enfants des deux sexes, dont 30 étaient porteurs de caries dentaires ; 87 % de ces enfants brossaient leurs dents régulièrement. S. mutans a été détecté chez 97 % des enfants atteints de caries et 98 % des enfants sans carie. S. sobrinus n’a jamais été détecté seul : il n’était présent que chez les enfants également porteurs de S. mutans. La donnée la plus intéressante de cette étude concerne le rapport entre les quantités de S. mutans et S. sobrinus (lorsque ces deux bactéries étaient présentes). Ce rapport était égal à 2,29 ± 6,0 chez les porteurs de caries contre 0,77 ± 5,4 chez les enfants indemnes de caries. Sous réserve de confirmation par des études longitudinales, ce résultat suggère que S. sobrinus est l’une des causes des caries dentaires, au moins dans la population étudiée. Si la détection de cette bactérie par PCR est inenvisageable dans les pays tels que le Soudan, les auteurs soulignent que leurs données attirent l’attention sur la régulation de la flore microbienne orale comme moyen potentiel de prévention des caries. Pour le Soudan, ils conseillent d’utiliser la gomme arabique, exsudat sec de l’acacia riche en probiotiques et prébiotiques, et déjà recommandée par d’autres auteurs pour la prévention des caries.


Caries experience and quantification of Streptococcus mutans and Streptococcus sobrinus in saliva of Sudanese schoolchildren. Nurelhuda N.M., Al-Haroni M., Trovik T.A., Bakken V. Caries Res, 2010, 44 : 402-407

Auteur : Nurelhuda N.M., Al-Haroni M., Trovik T.A., Bakken V.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 42 - Décembre 2010 - N42012