Si “canne” et “betterave” riment avant tout avec “sucre”, leur transformation génère également d’intéressants coproduits mis à profit tant par le monde agricole que par certaines activités agroalimentaires et industrielles. Tour d’horizon des applications complémentaires d’une filière décidément pleine de ressources.

Documents joints