Accubens dopamine mediates the rewarding effect of orosensory stimulation by sucrose

 

La dopamine, produite dans le cerveau au niveau du noyau accumbens, serait l’un des médiateurs de la conversion du message sensoriel hédoniste produit dans la bouche par le saccharose, en un puissant stimulateur de la prise alimentaire. En effet, cet article relate plusieurs études réalisées en utilisant, chez des rats ayant reçu différents antagonistes de la dopamine, la technique « d’alimentation simulée » qui permet de conserver les effets orosensoriels du saccharose tout en éliminant ses effets post-ingestifs .

 

Lorsque ces rats sont nourris avec des solutions de saccharose en concentrations variables, ils en ingèrent d’autant moins que la solution est concentrée. Dans une autre expérience sur des rats nourris avec la même technique d’alimentation simulée au saccharose, la dopamine produite par le noyau accumbens a été mesurée par microdialyse. Dans ce cas, la production de dopamine est augmentée en fonction de la concentration en saccharose. Ainsi, le saccharose dans la bouche, stimule la production de dopamine par le noyau accumbens qui à son tour stimule l’ingestion de saccharose. Dans les conditions physiologiques, cette auto-stimulation orosensorielle est inhibée par la rétro-inhibition de la libération de dopamine et par des mécanismes inhibiteurs post-ingestifs qui produisent la libération d’acétyl-choline dans l’accumbens. Ceux-ci semblent les plus importants car, lorsqu’ils sont éliminés lors de l’alimentation simulée, l’amplitude de la réponse dopamine est une fonction monotone de la concentration de saccharose.


Acubens dopamine mediates the rewarding effect of orosensory stimulation by sucrose. SMITH G.P. Appetite, 2004, 43 : 11-13


Auteur : Gérard P. Smith

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 25 - Février 2005 / N25002