Pour déterminer les effets de la charge glycémique d’un régime hypocalorique sur l’observance du patient, les pertes de poids et de masse grasse et la réponse au régime, 34 sujets en surpoids d’IMC 27,6±1,4kg/m2 ont été randomisés pour recevoir pendant 6 mois un régime restreint de 30% en calories, de charge glycémique soit élevée (CGH, 60% glucides, index glycémique 85), soit faible (CGF, 40% glucides, index glycémique 52). Pendant les 6 mois suivants, les sujets devraient établir leurs propres repas en accord avec la randomisation, avec l’aide d’un diététicien. Les apports énergétiques ont été évalués par double marquage de l’eau, ainsi que le poids, la masse grasse, les sensations de faim et satiété, et le métabolisme basal. Sur les 12 mois d’étude, les pertes de poids et de masse grasse étaient très significatives avec le temps dans chaque groupe (p<0,0001), mais aucune différence n’a été observée entre les 2 types de régime. La perte de poids à 12 mois était de ‑8,04±4,1% et -7,81±5,0% dans les groupes CGH et CGF. De même, aucun effet de la charge glycémique n’a été observé sur les sensations de faim ou de satiété ou la qualité gustative des repas. Cette étude montre donc que la charge glycémique n’intervient pas dans l’efficacité du régime et que de nombreux régimes équilibrés peuvent promouvoir avec succès une perte de poids à long terme.


Long-term effects of 2 energy-restricted diets differing in glycemic load on dietary adherence, body composition, and metabolism in CALERIE: a 1-y randomized controlled trial. Das SK; Gilhooly CH; Golden JK; Pittas AG; Fuss PJ; Cheatham RA; Tyler S; Tsay M; McCrory MA; Lichtenstein AH; Dallal GE; Dutta C; Bhapkar MV; DeLany JP; Saltzman E; Roberts SB. Am J Clin Nutr, 2007, 85, 1023-1030

Auteur : Das SK; Gilhooly CH; Golden JK; Pittas AG; Fuss PJ; Cheatham RA; Tyler S; Tsay M; McCrory MA; Lichtenstein AH; Dallal GE; Dutta C; Bhapkar MV; DeLany JP; Saltzman E; Roberts SB

Documents supports :
Brève Nutrition N° 31 - Octobre 2007 - N31014