Des solutions énergisantes de glucides à 8 et 10 % peuvent-elles éviter l’hypoglycémie induite par l’exercice physique chez les diabétiques de type I, tout en étant bien tolérées ? La réponse est oui, si l’on en croit cette étude menée auprès de 16 adolescents diabétiques de type I traités à l’insuline qui se sont entraînés pendant 60 minutes à 55-60% de VO2max, après avoir ingéré en moyenne 666±92 ml de solution énergétique à 8 ou 10%. Les solutions comportaient du glucose et du fructose (2/3 – 1/3). La concentration de glucose capillaire a été mesurée avant, pendant et après l’exercice et la glycémie, avant et après. La tolérance a été mesurée par le biais d’un questionnaire. Aucun des sujets n’a présenté de symptômes gastro-intestinaux et 87% ont bien accepté le goût de la boisson. Aucun changement de concentration de glucose capillaire n’a été enregistré pendant l’exercice que ce soit après la solution à 8% ou à 10%, de même que pour la glycémie avant et après l’exercice. En revanche, pendant la période de récupération, la concentration de glucose capillaire et la glycémie ont chuté respectivement de 31,4±26,2mg/dl (p=0,002) et 29,2±24,0mg/dl après la solution à 8% mais pas après la solution à 10%, sans différence significative entre les 2 (p=0.065). Il convient néanmoins de préférer la solution à 10%, 4 sujets ayant dû arrêter l’essai à 8% en raison d’une baisse trop importante de la glycémie.


Effect of carbohydrate ingestion on the glycemic response of type 1 diabetic adolescents during exercise. Perrone C, Laitano O, Meyer F. Diabetes Care, 2005, 28 : 2537-8

Auteur : Perrone C, Laitano O, Meyer F

Documents supports :
Brèves Nutrition 28 / Avril 2006 - N28015