Sujet de recherches depuis des années, d’inquiétude pour les parents qui découvrent ce comportement chez leur « bout de chou », la néophobie alimentaire se traduit par le refus de ce qui est nouveau dans l’assiette. Entre 2 et 10 ans, près des trois quarts des enfants vont observer, trier, voire recracher les aliments « nouveaux ». Une source de conflits et une expérience parfois difficile pour certains parents. Faut-il pour autant baisser les bras ? Surtout pas, affirme Natalie Rigal, enseignant-chercheur en psychologie du goût à l’Université de Paris -X et spécialiste de la construction du goût chez l’enfant. Nutrinews a recueilli « ses recettes » pour passer cette période tout en douceur…

Documents joints


Documents supports :
Nutrinews n°182