Influence of glycemic index / load on glycemic response, appetite, and food intake in healthy humans

La polémique fait toujours rage dans la communauté scientifique concernant l’intérêt de l’index glycémique (IG) pour prédire la réponse glycémique à un repas, avec la publication d’une étude d’Alfenas et Mattes dans Diabetes care[1] qui a fait réagir les « partisans » de l’IG, Ludwig et al. d’une part, et Wolever et al. d’autre part. Pour Alfenas et al, la réponse glycémique d’un individu à un repas complet ne peut être prédite avec fiabilité par les valeurs d’ IG des aliments dont il est composé et ils vont même plus loin en déclarant que la valeur d’IG d’un aliment ne peut prédire la réponse glycémique à celui-ci. Tout en reconnaissant l’existence d’une forte variabilité de l’IG de certains produits avec le temps et les méthodes de préparation et de variations interindividuelles des réponses glycémiques, Ludwig et Wolever ont tous 2 invoqué des problèmes de méthodologie (test sur 3 individus au lieu de 10, utilisation d’un glucomètre) pour remettre en cause la validité de ces résultats. De plus, Ludwig a mis en garde les auteurs contre l’utilisation des tables de valeurs d’IG publiées pour des aliments spécifiques sans les avoir validées avec soin. Ce à quoi Alfenas et al ont répondu : quel est l’intérêt de tester des aliments, de publier leurs valeurs d’IG et de créer des régimes basés sur cette propriété si les réponses individuelles à leur ingestion sont très variables ? C’est la question que beaucoup se posent…


Influence of glycemic index / load on glycemic response, appetite, and food intake in healthy humans. DS Ludwig, SB Roberts, TMS Wolever, JC Brand-Miller, RCG Alfenas, RD Mattes. Diabetes Care, 2006, 29, 2 : 474-6


Auteur : DS Ludwig, SB Roberts, TMS Wolever, JC Brand-Miller, RCG Alfenas, RD Mattes

Documents supports :
Brèves Nutrition 29 / Octobre 2006 - N29011