Les maladies mentales sont en augmentation et sont associées à des problèmes économiques, au handicap et à une mortalité précoce. Des études ont montré un lien entre l’alimentation et certaines de ces maladies comme la détresse psychologique, la dépression ou l’anxiété. Dans cet article, les auteurs se sont intéressés à la relation entre index et charge glycémiques (respectivement IG et CG) de l’alimentation et ces maladies mentales.

Cette étude transversale iranienne a inclus 3363 participants qui ont rempli un questionnaire de fréquence alimentaire afin d’estimer l’IG et la CG du régime. Une échelle d’anxiété et de dépression a ensuite été utilisée pour évaluer l’anxiété, la dépression et la détresse psychologique de ces personnes.

Les tertiles pour l’IG comme pour la CG sont marqués par des consommations en nutriments significativement différentes. Les participants dans le plus haut tertile d’IG ont un apport énergétique plus fort, et consomment plus de glucides et de folate mais moins de gras, de protéines, de fibres, de vitamines B6 et B12, de magnésium et d’acides gras oméga 3. Après avoir ajusté sur les apports alimentaires et les facteurs de confusion potentiels, les résultats de l’évaluation des troubles mentaux montrent que les individus dans le plus haut tertile d’IG ont un risque plus élevé de dépression (OR : 1,44 ; P = 0,03) et une tendance à un risque plus fort d’anxiété (OR : 1,52 ; P = 0,06) par rapport aux individus dans le 1e tertile. Inversement, une plus grande CG a été associée à un risque moindre de troubles mentaux (P = 0,009), dépression (P = 0,02) et détresse psychologique (P = 0,01).

Les auteurs concluent à un risque plus élevé de dépression avec un index glycémique haut mais à un risque plus faible de troubles mentaux, dépression et détresse psychologique avec une charge glycémique élevée. Des études complémentaires, notamment sur des populations avec d’autres régimes alimentaires, seront donc nécessaires afin d’élucider le rôle de l’IG et de la CG dans les troubles psychologiques.

Glycemic index, glycemic load, and common psychological disorders

Fahimeh Haghighatdoost, Peyman Adibi et al.

Am J Clin Nutr 2016 Jan;103(1):201-9.

Auteur : F Haghighatdoost

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 63 - Mars 2016 - N63007