Les parents, les professionnels de la santé de l’enfant ou même les spécialistes du marketing font souvent référence aux bienfaits des aliments pour persuader les enfants d’en manger. Pourtant, d’après les auteurs de cette étude, si un aliment est présenté à des enfants comme étant bénéfique, alors cet aliment ne peut être aussi savoureux. Ainsi, les enfants auraient tendance à en consommer moins. Afin de vérifier cette hypothèse, les auteurs ont mené 5 séries de tests auprès d’enfants de 3 à 5 ans d’école maternelle, vivant aux Etats-Unis. Pour chacun des tests, une histoire mettant en scène une petite fille était racontée individuellement aux enfants. Selon le test, l’histoire citait le caractère savoureux de l’aliment (carotte ou crackers), ses bénéfices sur la santé ou sur l’aptitude de la petite fille à écrire ou compter. Pour les cas contrôles de l’étude, aucune histoire n’était racontée à l’enfant.Les résultats (tests 1 et 2) ont montré que les enfants (âgés de 3,5 à 5,5 ans) consomment moins de crackers et choisissient moins souvent les crackers pour les emmener chez eux à la fin du test, quand ceux-ci sont présentés comme bons pour la santé comparativement à ceux présentés comme savoureux ou ceux pour lesquels aucune histoire n’est racontée. Ils les jugent également moins savoureux. Les tests 3 et 4 ont montré que l’effet observé est le même lorsque l’argument bénéfique n’est pas lié à la santé. Lorsque les carottes sont présentées comme utiles pour apprendre à lire ou à compter, les enfants en consomment moins ou expriment une moindre intention d’en consommer. A travers cette série de tests qui incluent différents types d’aliments et de messages, et qui mesurent la consommation réelle ou intentionnelle, les auteurs ont montré que les enfants ont tendance à moins apprécier les aliments lorsque ceux-ci leur sont présentés comme bénéfiques. Les auteurs concluent que la meilleure façon de présenter les produits alimentaires aux enfants est de ne les associer à aucun bénéfice.

If it’s Useful and You Know it, Do You Eat? Preschoolers Refrain from Instrumental Food.

Ayelet Fishbach and Michal Maimaran

Journal of Consumer Research, October 2014


 


Auteur : FISCHBACH A

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 57 - Septembre 2015 - N57004 (Réf 4552)