Taste, olfactory and food texture reward processing in the brain and obesity

Comment les représentations affectives du goût et de l’odorat agissent sur l’appétit, la prise alimentaire et l’obésité ?

Les enregistrements neuronaux et la neuro-imagerie fonctionnelle chez l’homme montrent que le cortex primaire dans l’insula antérieur fournit des représentations séparées et combinées du goût, de la température et de la texture (incluant la texture grasse) des aliments  présents dans la bouche, indépendamment de la faim et donc de la valeur de récompense et du plaisir ressenti. Dans le cortex orbito-frontal, ces influx sensoriels sont au niveau de certains neurones combinés à l’apprentissage d’influx olfactifs et visuels. Ces neurones ne répondent par la nourriture qu’en cas de faim. Dans le cortex orbito-frontal, les facteurs cognitifs et l’attention modulent la représentation de la valeur de récompense de la nourriture. Il  existe des différences individuelles dans la représentation de la valeur de récompense de la nourriture. La surconsommation alimentaire et l’obésité seraient liées dans de nombreux cas à une valeur de récompense accrue des influx sensoriels produits par la nourriture et à leur modulation par la connaissance et l’attention qui prendraient le pas sur les signaux de satiété existants. L’auteur suggère alors que le contrôle de tous ces facteurs, plutôt que d’un seul ou de quelques-uns des facteurs qui influencent le système de récompense et la prise alimentaire, pourrait être important dans la prévention et le traitement de la surconsommation alimentaire et de l’obésité.

 

Taste, olfactory and food texture reward processing in the brain and obesity. ROLLS E.T. Int J of Obes, 2011, 35 : 550-61

Tags:

Auteur : ROLLS E.T.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 44 - Juillet 2011 - N44004