Une équipe canadienne a publié dans la revue Annals of Internal Medicine une méta-analyse destinée à répondre à la question suivante : la consommation de fructose favorise-t-elle le gain pondéral ? Parmi 41 études identifiées, 31 comparaient les effets pondéraux du fructose à ceux d’autres sucres dans le cadre de régimes isocaloriques (637 participants). Les 10 autres études comparaient des régimes avec apport supplémentaires de calories sous forme de fructose (études dites « hypercaloriques »).

L’analyse globale des études « isocaloriques » n’a révélé aucun effet du fructose sur le poids corporel. En revanche, les études « hypercaloriques » ont montré une augmentation significative du poids corporel associée à la consommation de fructose (différence moyenne : +0,53 kg). Cette augmentation semble avoir été liée aux calories supplémentaires apportées dans ce contexte par la consommation de fructose et non au fructose lui-même.

En raison de sa capacité à augmenter la néolipogenèse, le fructose a été soupçonné de favoriser la prise de poids plus que ne le font les autres sucres ; cette méta-analyse rigoureuse semble lever cette accusation. Affirmation qu’il convient de nuancer en raison des nombreuses limites soulignées par les auteurs : populations étudiées comprenant essentiellement des hommes jeunes ou d’âge moyen, qualité médiocre de 60 % des études analysées (Heyland Methodological Quality Score = 8, le meilleur score possible étant de 13) ; moins de 15 participants dans la majorité des études ; évaluation de la source naturelle de fructose (les fruits) dans une seule étude.

D’autres études, de plus longue durée et incluant un nombre plus important de sujets, seront donc nécessaires pour apporter une réponse définitive à la question posée.

Effect of fructose on body weight in controlled feeding trials : a systematic review and meta-analysis. Sievenpiper J.L., de Souza R.J., Mirrahimi A., Yu M.E., Carleton A.J., Beyene J., Chiavaroli L., Di Buono M., Jenkins A.L., Leiter L.A., Wolever T.M.,
Kendall C.W., Jenkins D.J.
Ann Intern Med, 2012, vol. 156, No. 4, pp. 291-304.


 


Tags:

Auteur : SIEVENPIPER, JL

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 48 - Juin 2012 - N48013 (Réf 4728)