Bouleversant le débat entre l’inné et l’acquis, une discipline émergente : l’épigénétique montre que l’environnement, y compris alimentaire, peut modifier le patrimoine génétique chez l’Homme. Une découverte majeure qui laisse entrevoir de nouvelles approches pour limiter le risque d’obésité et de pathologies pour les générations futures.

Documents joints


Documents supports :
Grain de sucre n°39