Effect of the glycemic index of carbohydrates on day-long (10h) profiles of plasma glucose, insulin, cholecystokinin and ghrelin

Afin d’évaluer l’influence à court terme de l’index glycémique (IG) sur les concentrations sanguines de glucose et d’hormones digestives, 12 jeunes hommes normopondéraux (IMC : 23,1±1,9) ont consommé selon un schéma randomisé croisé un régime hypocalorique (1792 kcal/jour) à bas IG (BIG) ou fort IG (FIG) constitué de 4 repas équilibrés à 8h, 11h, 13h, et 17h, ne différant que par la nature des glucides. Les concentrations circulantes en glucose, insuline, ghréline et cholécystokinine ont été mesurées de 8h à 18h, toutes les 30 ou 60 minutes. Les sujets évaluaient leur satiété sur une échelle visuelle et consignaient leur consommation alimentaire à l’issue du test jusqu’à minuit le lendemain. Les concentrations de glucose et d’insuline étaient significativement abaissées après régime BIG (p=0.027, p=0.001 respectivement), celles de cholécystokinine étant significativement supérieures, de 59 %, durant les 7 premières heures (p=0.046). En revanche, les concentrations de ghréline, la satiété ressentie et la consommation ultérieure d’aliments n’étaient pas significativement différentes entre les deux régimes. Les taux réduits de glucose et d’insuline au cours de la journée et une concentration élevée de cholécystokinine pendant 7 heures pourraient donc expliquer les effets rassasiants des repas BIG observés dans certaines mais pas toutes les études. Il reste à déterminer si un effet rassasiant des régimes à BIG est observé à long terme, par la mesure des hormones digestives et des signaux émis par le tissu adipeux chez un échantillon plus large de sujets minces, en surpoids et obèses, suivis plus longtemps.


Effect of the glycemic index of carbohydrates on day-long (10h) profiles of plasma glucose, insulin, cholecystokinin and ghrelin. REYNOLDS R.C. et al.  Eur J Clin Nutr, 2009, 63 : 872-878

Auteur : REYNOLDS R.C.

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 37 - Novembre 2009 - N37003