L’ apport de sucres pendant l’ exercice physique permet de compenser la consommation de glucose nécessaire à l’ effort musculaire. En revanche, l’ effet de cet apport sur les performances cognitives et l’ humeur pendant les exercices d’ endurance est peu documenté. C’ est pourquoi, l’ influence de l’ apport de sucres sous forme de boissons sur la capacité de maintenir sa vigilance pendant des périodes soutenues de consommation d’ énergie et pendant le repos, a été étudié. Cent quarante-trois hommes ont reçu en double insu, l’ une des trois boissons : 6% de glucides (35,1 kJ/kg), 12 % de glucides (70,2 kJ/kg) ou un placebo. Pendant dix heures, les volontaires ont pratiqué une marche de 19,3 kms et deux courses de 4,8 kms, entrecoupées de périodes de repos. L’ état cognitif des sujets a été enregistré continuellement par un matériel de monitoring portable et un questionnaire d’ humeur standardisé. Les effets des glucides sont dose-dépendants, la vigilance optimale étant observée dans le groupe à 12 % de glucides. De même, la vigueur et la confusion, deux humeurs intimement associées à la vigilance, sont respectivement augmentée et diminuée. Ces effets peuvent s’ expliquer par l’ apport de glucose plasmatique directement utilisable par le cerveau. L’ apport de glucides permet donc aux individus de maintenir une fonction cognitive optimale lorqu’ ils sont soumis à une activité physique intense.

 

Carbohydrate administration during a day of sustained aerobic activity improves vigilance, as assessed by a novel ambulatory monitoring device, and mood. Lieberman HR, Falco CM, Slade SS. Am J Clin Nutr, 2002, 76, 1 : 120-7

Auteur : Falco CM