Les nouveau-nés sont plus sensibles que les adultes à la douleur lors d’ interventions mineures et le personnel médical ne sait souvent pas interpréter les signaux de souffrance des enfants. Par ailleurs, le saccharose s’ est révélé posséder des propriétés analgésiques et son efficacité pour soulager la douleur des nouveau-nés a été démontrée. C’ est pourquoi, l’ efficacité des tétines et du sucre, seuls et combinés, a été étudiée pour gérer la douleur chez les nouveau-nés.Quatre-vingt quatre nouveau-nés ont été assignés à quatre groupes : a) contrôle, b) tétine humidifiée, c) tétine enrobée de sucre et d) 2 ml de solution de 12 % de saccharose. Après avoir subi une piqûre au talon, leur réponse à la douleur a été mesurée en fonction de la durée du cri, du tonus vagal et du cortisol salivaire. Le groupe qui a reçu une tétine enrobée de sucre montre significativement moins de signes de douleur après la piqûre : les enfants crient moins et le tonus vagal est plus faible. En revanche les concentrations de cortisol salivaires ne sont pas modifiées quels que soient les groupes. Pour consoler les bébés soumis à la douleur d’ une intervention, les actions analgésiques combinées du sucre et de la succion sont synergiques et donc plus efficaces que le sucre et la tétine proposés séparément.

 

A sugar-coated pacifier reduces procedural pain in newborns. Greenberg C.S. Pediatr Nurs, 2002, 28, 3 : 271-7

Auteur : Greenberg CS