La consommation d’une solution de glucose (50 g dans 250 ml d’eau) à jeun permet d’améliorer la mémoire, pendant les 30 minutes qui suivent, par rapport à une boisson placebo (2 g d’édulcorant dans 250 ml d’eau). Quand cette solution sucrée est bue après un petit déjeuner, les performances de la mémoire ne sont pas améliorées par rapport à la boisson placebo et sont même strictement identiques aux résultats obtenus lorsque la boisson de glucose est consommée à jeun. Cependant, il semblerait que ce soit la capacité de l’organisme à contrôler le niveau de glucose dans le sang, plus que les apports en glucose, qui conditionne la faculté de mémoire. En effet, après l’ingestion de la solution de glucose, précédée ou non d’un petit déjeuner, les individus qui présentent les meilleures performances de mémoire sont ceux dont le niveau de glucose sanguin, après un pic, chute le plus rapidement. Ceci traduit une plus grande capacité à mobiliser le glucose issu de l’alimentation par le cerveau dont les réserves en glucose sont extrêmement réduites. Enfin, le niveau basal de glucose dans le sang influence aussi la capacité de mémoire puisque, à partir de 4 mmol / l, plus les concentrations en glucose sanguin sont élevées, plus la mémoire est active.

 

The influence of a glucose drink on a demanding working memory task. PY. Martin, D. Benton. Physiol. Behav., 1999, 67, 1 : 69-74

Auteur : D. Benton