Pour étudier l’effet du fer sur la cariogénicité du saccharose, 16 volontaires sains ont dû porter un palais artificiel composé de 2 parties portant des blocs d’émail humain, qui ont été soumises pendant deux périodes de 14 jours à 4 types de traitement : 1/ eau, 2/ saccharose (w/v 20%), 3/ saccharose (w/v 20%) 18μg Fe/ml et 4/ saccharose (w/v 20%) 70μg Fe/ml. Huit fois par jour, les traitements étaient appliqués sur les blocks d’émail pendant 5 minutes puis l’appareil replacé dans la bouche sauf pendant les repas. Le Ph de la plaque dentaire était évalué,et la plaque dentaire collectée le 13e jour L’émail était analysé le 14e jour.

L’émail soumis aux traitements à base de fer (3 et 4) présente moins de déminéralisation que l’échantillon traité au saccharose pur (respectivement 1519,2±1078 et 986,9±954,9 vs 2165±1890, p<0,05). De plus, le traitement 4 fait baisser significativement le taux de streptococci mutans dans la plaque dentaire par rapport aux traitements 2 et 3 (p<0,05) et une forte concentration de fer est retrouvée dans la plaque dentaire après ce traitement. En revanche, comparés à l’eau, les 3 traitements induisent une chute de pH similaire.

Le fer induit donc une baisse de la cariogénéicité du saccharose, non pas en modifiant le pH mais en diminuant le nombre de streptocoques mutans présents dans la plaque dentaire. Comme le sel au fluor, va-t-on venir au sucre additionné de fer ?


Effect of sucrose containing iron (II) on dental biofilm and enamel demineralization in situ. G.D. Pecharki, J.A. Cury, A.F. Paesleme, C.P.M. Tabchoury, A.A. Del Bel Cury, P.L. Rosalen, W.H. Bowen. Caries Research, 2005, 39 : 123-129

Auteur : G.D. Pecharki, J.A. Cury, A.F. Paesleme, C.P.M. Tabchoury, A.A. Del Bel Cury, P.L. Rosalen, W.H. Bowen

Documents supports :
Brèves Nutrition N° 26 - Mai 2005 / N26011