Editorial : Dietary risk factors for gestational diabetes mellitus 

Afin d’étudier l’association entre consommation régulière de boissons sucrées (BS) avant la grossesse et risque de diabète gestationnel (DG), 13 475 infirmières américaines ayant eu au moins une grossesse monofoetale ont été suivies pendant 10 ans dans le cadre de l’étude NHSII : 860 cas de DG ont été reportés par les participantes et une partie d’entre eux validés par l’examen du dossier médical. Après ajustement pour l’âge, la parité, l’origine ethnique, l’activité physique, le tabagisme, la consommation d’alcool, l’IMC avant la grossesse et un régime alimentaire occidental, il n’y avait pas d’association significative entre la consommation de BS (au cola ou cocktails de fruits) ou leur version non calorique et le risque de DG, hormis pour les boissons sucrées au cola. Les femmes qui consommaient ≥5 boissons sucrées au cola par semaine avaient un risque de DG supérieur de 22 % (RR = 1,22 [IC95 % = 1,01-1,47]) à celles qui en consommaient <1/mois. La consommation de BS la plus élevée était associée à un régime plus riche en calories, en glucides, en viande cuisinée et rouge et en charge glycémique, mais plus pauvre en protéines, matières grasses, fibres, fruits et légumes et certains minéraux et vitamines. Pour les éditorialistes, la consommation de boissons sucrées au cola indique probablement une moindre importance accordée à l’hygiène de vie (le caramel mis en cause par les auteurs de l’étude étant également présent dans les versions non caloriques). La qualité générale de l’alimentation (graisses saturées ou non, fibres,…) importe plus qu’un seul aliment stigmatisé !


Prospective study of pre-gravid sugar-sweetened beverage consumption and the risk of gestational diabetes. Moses R, Brand-Miller J, Chen L, Hu F, Yeung E Willett W. Diabetes Care, 2009, 32 : 2236-2241 et 2314-2315

Auteur : Moses R, Brand-Miller J, Chen L, Hu F, Yeung E Willett W

Documents supports :
N39014